une

Partenaires

CNRS
Logo tutelle
Logo carnot


Rechercher

Sur ce site


Accueil > À noter > Séminaires > Jeudi 22 Février. Bruno BERBERIAN (ONERA, Salon de Provence). A 14h, Salle des thèses (A1.04), Faculté des Sciences du Sport, Campus de Luminy (Marseille). ’Comprendre les interactions entre l’homme et les automatismes : l’apport des neurosciences.’

Jeudi 22 Février. Bruno BERBERIAN (ONERA, Salon de Provence). A 14h, Salle des thèses (A1.04), Faculté des Sciences du Sport, Campus de Luminy (Marseille). ’Comprendre les interactions entre l’homme et les automatismes : l’apport des neurosciences.’

Invité par Antoine MORICE

Mise à jour : 23 janvier

Les mutations technologiques à l’œuvre dans les systèmes aéronautiques ont profondément modifié l’interaction entre l’homme et la machine. Au fil de cette évolution, les opérateurs se sont retrouvés face à des systèmes de plus en plus complexes et de plus en plus automatisés. Pour autant, l’automatisation ne s’est pas contentée de supplanter l’activité humaine, elle en a également transformé la nature même, notamment à travers la substitution de l’homme par la machine dans les boucles de contrôle. La littérature consacrée à l’étude des interactions homme système a largement investigué la question de l’impact de l’automatisation sur l’opérateur humain, mettant notamment en évidence une dégradation des performances de l’opérateur avec l’automatisation des systèmes (« OOL performance problem »). Dans cette présentation, nous montrerons en quoi les neurosciences peuvent nous aider à mieux caractériser ce phénomène. En particulier, nous discuterons en quoi le concept d’agency (i.e., le sentiment de contrôle sur nos propres actions) nous permet d’entrevoir de nouveaux outils permettant de caractériser et compenser le phénomène de sortie de boucle, ce qui nous amènera à proposer la notion de mediated-agency.