une

Partenaires

CNRS
Logo tutelle
Logo carnot


Rechercher

Sur ce site


Accueil > Equipes de Recherche > Contextes, Motivation et Comportements > Sans titre

Sans titre

Retour à la page d’accueil de l’équipe

Verticale subjective

Mise à jour : 18 avril 2008

Il s’agit au travers de ce thème de mieux comprendre la nature des processus perceptifs à l’origine de la détermination des cadres de référence spatiaux. Selon notre positionnement conceptuel, ces cadres de référence sont essentiels pour déterminer les aspects de localisation et d’orientation spatiale (corps/objets) et les interactions sensorimotrices forcément dépendantes de ces perceptions. Les problématiques abordées autour de ce thème (perception de l’orientation du corps et de références géocentriques, étude de la vection, et des comportements sensorimoteurs dans des environnements perceptivo-spatiaux spécifiques) impliqueront la manipulation d’environnements sensoriels divers, ce que permet le dispositif de réalité virtuelle. L’immersion et la présence ressentie par les opérateurs dans un tel environnement est un concept primordial pour étudier ces constructions perceptives. L’amélioration de la compréhension de ces processus perceptivo spatiaux permettra en retour d’affiner les outils méthodologiques et les conditions expérimentales favorisant l’immersion (boucle) dans un tel environnement (collaboration avec l’équipe Représentations et Actions Finalisées).
En utilisant les propriétés immersives (stimulation de l’ensemble du champ visuel, stéréoscopie, interactivité, scènes 3D) du système « CAVE » implanté dans le Centre de Réalité Virtuelle de la Méditerranée à Marseille, nous avons réalisé une première étude qui vise à caractériser les effets de la structuration d’un environnement virtuel incliné (en termes de texture, d’indices de profondeur relative des objets dans la scène et d’indicateurs visuels de la direction gravitaire) sur la perception de la verticale subjective. En outre, nous avons manipulé la modalité de réponse en demandant à des sujets droitiers d’ajuster à la verticale à l’aide d’une souris une baguette virtuelle apparaissant dans le champ visuel ou d’ajuster à la verticale au travers d’un mouvement de bras une baguette de même taille apparente maintenue par leur main dominante.

tilted room

L’ensemble de nos résultats suggère l’existence d’une influence progressive du référentiel allocentré visuel sur des jugements géocentrés en fonction du niveau de structuration de l’espace environnant et de la modalité de réponse. Plus généralement, ces données pourraient permettre de définir un certain nombre de « marqueurs » perceptifs et plus généralement comportementaux du degré d’immersion et du sentiment de présence en réalité virtuelle.


Retour à la page d’accueil de l’équipe